Passer directement au contenu
Default alt

Tour du monde ACS : les Îles Galapagos


Les îles Galápagos sont d’une beauté exceptionnelle et offrent une quantité incroyable d’espèces endémiques. La faune et la flore sauvages qu’elles abritent n’ont aucun d’équivalent ailleurs sur la planète. Les îles n’étant pas très grandes, nous recommandons d’en visiter quelques-unes pour se faire une idée de toute la richesse de l’archipel.

Faune et flore sous-marines

Les îles Galápagos offrent beaucoup de sites à voir selon que l’on pratique la plongée à un bon niveau ou la seule randonnée palmée. Les îles les plus septentrionales sont réservées aux plongeurs certifiés avec déjà plusieurs heures de plongée à leur compteur. Les courants y sont en effet assez forts et la visibilité peut rapidement changer. Il n’en reste pas moins une expérience à vivre, la vie marine étant d’une richesse incroyable. On peut notamment y observer – entre autres – des bancs de requins-marteaux, de majestueux requins-baleines, des orques, des raies, et des tortues. Les adeptes du PMT – Palmes, Masque, Tuba – pourront également en profiter, bien qu’il leur soit conseillé de rester plus au sud. Les grands bancs de requins en sont absents et les requins-baleines y sont extrêmement rares, mais l’on peut y nager avec des lions de mer et la faune sous-marine y reste plus riche que peut-être n’importe où ailleurs dans le monde.

.

Faune et flore terrestres

Situé sur l’île de Santa Cruz, le centre de recherche Charles Darwin permet de se renseigner sur la faune et la flore endémiques de l’archipel. On trouve également sur l’île la Caleta Tortuga Negra, une petite crique abritant une importante vie marine, ainsi que le Cerro Dragón, une colline célèbre pour sa lagune aux flamants roses. Si toutes les îles abritent des tortues, des iguanes marins, des fous à pieds bleus et de nombreuses autres espèces d’oiseaux, certaines d’entre elles réservent toutefois quelques trésors cachés qui leur sont propres. La première est l’île Genovesa. Surnommée à juste titre « l’île aux oiseaux », c’est le paradis des ornithologues en herbe. Il y a ensuite l’île Española, qui a le plus grand nombre d’espèces endémiques de l’archipel, et pas seulement des oiseaux, et l’île Lobos, avec son célèbre pinson à bec pointu, surnommé le « pinson-vampire ». Les îles Bartolomé et Isabela sont enfin celles qui se prêtent le mieux à l’observation des manchots.

Que l’on préfère rester sur la terre ferme ou découvrir le grand bleu, les îles Galápagos sont d’une beauté naturelle à couper le souffle et abritent certaines des espèces marines et terrestres les plus rares au monde.



Lire plus d'articles

  • RESPONSABLES DE CLIENTÈLE DÉDIÉS
  • SANS ENGAGEMENT
  • 25 ANS D’EXPÉRIENCE
  • DISPONIBLES 24H/24, 7J/7